Aller au contenu Aller à l'accueil Plan du site Rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Voeu du Conseil Général de l'Aube en faveur des apiculteurs Accueil > infos du groupe des Verts-Aube > archives > opinions >

Voeu du Conseil Général de l’Aube en faveur des apiculteurs


Le conseil général de l’Aube, réuni dans sa séance du 18 mai 2004,

considérant que le nombre d’abeille en France et dans l’Aube a considérablement diminué au cours des quatre dernières années, avec une mortalité moyenne de 30 % des ruches sur le territoire national et une diminution de la production dépassant la moitié chez certains apiculteurs aubois,

considérant que les recherches effectuées, par divers organismes dont des laboratoires nationaux et départementaux, n’ont pas permis d’expliquer ce phénomène autrement que par des intoxications dues à des produits phytosanitaires,

considérant que ce phénomène de disparition des abeilles est concomitant avec la mise sur le marché et l’emploi d’insecticides systémiques concernant le tournesol et le soja,

considérant les récents procès de Châteauroux, Mende et Troyes, dédouanant des responsables du milieu apicole de l’intention de nuire aux sociétés productrices de ces insecticides, et au contraire les reconnaissant dans leur rôle de défenseur de la profession en particulier et de l’environnement en général,

considérant que le Commissaire du Gouvernement a été saisi d’une demande de retrait de l’autorisation de mise sur le marché des produits incriminés et que le Ministère en envisage d’éventuelles restrictions d’usage,

considérant la récente étude "Détox" réalisée par le W.W.F. auprès de 70 députés européens et démontrant que des molécules de produits toxiques, dont le célèbre DDT, sont encore présentes plusieurs années après dans le sang de l’homme,

considérant que le principe de précaution devient un principe fondateur de la sécurité sanitaire et alimentaire pour l’avenir avec l’adoption prochaine d’une Charte de l’Environnement par le Parlement français, cette Charte permettant à un juge administratif de demander le retrait d’un pesticide en cas d’incertitude, ( partie supprimée à la demande du Président Adnot lors de la lecture ).

souhaite, à l’exemple des conseils généraux de la Charente Maritime ou de la Vendée, défendre la profession apicole,

et demande au Ministre de l’Agriculture de suspendre l’autorisation de mise sur le marché des insecticides Gaucho et Régent, tant que des études scientifiques n’auront pas prouvé leur innocuité sur les abeilles, sur l’homme et sur leur environnement.

Présenté par Jean-Marc Massin

mise en ligne le mercredi 16 juin 2004 , par Jean-Marc Massin Jean-Marc Massin .


Navigation


Lettres d'infos | News | Plan du site
Kiosque web |  Annuaire

Recherche


Afficher le contenu dynamique RSS de Les Verts-Aube